Une enquête mondiale réalisée par le cabinet Deloitte indique que seulement 35% des salariés interrogés envisagent de rester avec leur employeur actuel. Ce chiffre est en diminution de 10% par rapport à la même enquête réalisée en 2009.

L’étude réalisée au niveau mondial par le cabinet Deloitte en mars 2011 auprès de 356 salariés de grandes entreprises révèle que de nombreuses entreprises ne répondent pas suffisamment aux principales attentes et aux potentielles frustrations de leurs employés. Avec une économie de nouveau en croissance, Deloitte s’attend à ce que davantage de salariés testent activement le marché du travail, ce qui devrait engendrer à terme, une difficulté accrue à retenir les talents pour les entreprises.

D’après Philippe Burger, Associé en charge du département Rémunération et Avantages Sociaux chez Deloitte, « la reprise de l’économie engendre d’ores et déjà une problématique de rétention des talents dans les entreprises. Un grand nombre d’entre elles n’anticipent pas les potentielles frustrations de leurs salariés et ont souvent une image déformée de la façon dont elles sont perçues par leurs employés ». L’enquête réalisée indique ainsi qu’il existe encore un fort décalage entre les désirs des salariés et les politiques de gestion des talents dans les entreprises. Selon Philippe Burger, « cette absence de prise de conscience et d’une stratégie adaptée risque de nuire aux entreprises dans la compétition pour les talents au cours de la prochaine décennie. »

Lire la suite : http://www.myrhline.com/actualite-rh/enquete-deloitte-seulement-35-des-salaries-projettent-de-rester-avec-leur-employeur.html