Une étude récente menée par l’institut Aon Hewitt (spécialiste du conseil en management et administration des RH) auprès de plus de 9 millions de salariés dans plus de 1000 entreprises et 164 pays révèle que le taux d’engagement des salariés s’est stabilisé, alors que l’environnement professionnel global de ces derniers s’est détérioré.

aon leadership studySi le taux d’engagement global des salariés a atteint 62% en 2014, un chiffre quasiment stable par rapport à celui de 2013, l’étude montre notamment que la satisfaction nette des salariés quant à leur environnement de travail a chuté de 28% en 2014.

 

 

Les principaux leviers de l’engagement

2015-TGEE-4L’étude d’Aon Hewitt a révélé que les opportunités de carrière – le principal levier de l’engagement – a légèrement fléchi de 3 points.

D’autres leviers de l’engagement – la réputation, la rémunération, la marque employeur, l’innovation – doivent également être améliorés, avec près de la moitié de la population mondiale insatisfaite par ces grandes priorités de l’engagement.

 

 

2015-TGEE-2

Les indicateurs de l’environnement du travail qui ont subi la plus grande baisse dans la perception des employés dans le monde sont : les outils, les ressources et programmes RH mis à disposition des collaborateurs (-7 points), la valorisation des salariés (-6 points) et l’orientation client et la réactivité face aux besoins des clients (-5 points).

 

 

 

Un taux d’engagement qui varie selon la région…

L’Amérique Latine reste la région où le taux d’engagement est le plus élevé avec environ 7 employés engagés sur 10. L’Afrique et le Moyen-Orient sont les régions qui ont vécu la plus grande hausse avec un taux d’engagement qui a augmenté de 14 points de pourcentage depuis 2012 pour atteindre 67% en 2014.

En Amérique du nord, l’engagement atteint presque le niveau qu’elle avait avant la récession soit 66 %. L’Asie Pacifique a vu son taux d’engagement augmenter de 9 points de pourcentage en moyenne sur les cinq dernières années, notamment grâce aux grandes opportunités économiques qu’offrent plusieurs marchés de la région.

L’Europe conserve un taux de 57 % avec de nombreux marchés luttant contre la stagnation de la croissance économique.

…et la fonction

Sans surprise, l’engagement fluctue selon le poste occupé. Le taux d’engagement des dirigeants est de 76%, une augmentation de 10 points depuis 2012. Celui des cadres intermédiaires a légèrement augmenté de 2 points atteignant les 67%. Les employés et les ouvriers demeurent respectivement à 61% et 54%

 

Source : http://www.focusrh.com/